Cette crème libanaise (encore!) est un modèle d'onctuosité et de douceur. Son blanc immaculé appelle la petite cuillère rehaussé par le rouge des cerises bien mûres. 

Elle est composée très simplement de lait et de farine de riz, parfumée à l'eau de rose. Elle est très simple a préparer et clôture un repas tout en légèreté et apaise le feu des épices les plus lointaines. C'est tellement bon et frais qu'elle serait aussi parfaite en petit déjeuner tardif de vacances! Je préfère largement sa texture à la panna cotta que je trouve souvent trop grasse. Là, la crème n'est pas figée, elle accroche juste un peu la cuillère pour mieux fondre en bouche et dégager ses effluves de fleurs sucrées.

Quand simplicité rime avec onctuosité, il ne faut pas passer à côté!

 

P1080068

Mouhallabieh à la cerise


Pour 4 grosses verrines

- 75cl de lait

- 40 de farine de riz

- 120gr de sucre

- eau de rose

- 500gr de cerises lavées et équettées

- 3 cuillères à soupe de sirop d'agave

- le zeste d'un citron


Préparez la compote de cerises. Denoyautez-les, et faites les cuire une quinzaine de minutes avec le sirop d'agave. Ne faites pas trop réduire, le sirop sera très apprécié dans le mouhallabieh! Ajoutez en fin de cuisson 2 cuillères à soupe d'eau de rose. Laissez refroidir.

Delayez la farine de riz avec 15cl de lait. Reversez ce mélange dans une casserole avec le reste du lait et le sucre. Mélangez bien de nouveau et faites chauffer jusqu'à ce que le mélange épaississe et nappe la cuillère (un peu comme une crème patissière).

Ajoutez alors 3 cuillères à soupe d'eau de rose (tout dépend bien sur de votre goût, vous pouvez forcer ou alléger la dose!)

Laissez tiédir, puis versez dans des verrines et placez-les au réfrigérateur pendant au moins 2 heures.

Au moment de servir, nappez les verrines de compote de cerises (avec le jus!!) et zestez le citron au dessus. Ne reste plus qu'à choisir la cuillère qui aura l'insigne honneur de plonger dans cette merveille!

 

P1080075