Je ne sais pas résister à une botte d'ail nouveau. Rien que l'odeur des tiges coupées me fait fondre... D'ailleurs c'est comme ça que je l'aime: fondant, sublimé par une cuisson douce, avec un bon poulet, le plat parfait du dimanche midi. Mais cette fois, j'avais envie de le conserver, comme de l'or dans un coffre fort, pour le ressortir un soir d'été et me souvenir avec émotion de ce printemps et de cet ail rose qui parfumait ma maison...

Une bonne huile d'olive, quelques aromates et le tour est joué. Ne reste plus qu'à patienter, quelques mois... Mais j'imagine déjà que ça en valait la peine!

P1200060

Ail nouveau confit à l'huile d'olive, préparons aujourd'hui les apéros de demain!

- 4 têtes d'ail frais

- Vinaigre blanc

- Huile d'olive

- Thym

- Origan

- Laurier

- Piment d'espelette

 

Pelez les gousses d'ail. Faites bouillir de l'eau dans une casserole. Blanchissez les gousses par deux fois, en changeant l'eau. Egouttez-les, remettez-les dnas la casserole, recouvrez-les de vinaigre blanc et portez de nouveau à ébullition 2 ou 3 minutes. Egouttez.

Mettez les gousses dans un bocal stérilisé. Ajoutez les aromates et le piment. Recouvrez d'huile d'olive. Fermez et renversez immédiatement le bocal. Ne le retournez que lorsqu'il aura refroidi (cela crée un vide d'air.). Laissez macérer plusieurs semaines avant de pouvoir déguster.

Juste à temps pour les beaux jours!!!

P1200064

P1200087