Pensons deux secondes aux biscuits. On ne prend pas assez le temps de s'arrêter sur les petits bonheurs de la vie, sur ces jalons invisibles qui font notre chemin de vie. Un biscuit, c'est une toute petite chose, faite avec trois fois rien mais qui remplit votre existence de douceur. Combien de fois ai-je cherché du réconfort dans une boîte en fer? Combien de fois n'ai-je rien trouvé et me suis-je lamentée??? Mais l'avantage, c'est qu'en deux coup de cuillère à pot, un petit passage au four et le bonheur renait. 

Ces pepernoten sont de cet acabit. Une bouchée, bien ronde, dure sous la dent mais qui développe une myriade de saveurs quand elle se met à fondre sur la langue. Un look de petit caillou que l'on pourrait aisément laisser au bord du chemin, que l'on pourrait ne pas remarquer. Pourtant, c'est avec ce genre de caillou que les Champs Elyséens sont pavés. Les apparences sont parfois trompeuses.

Pepernoten

Pepernoten, les biscuits à la mélasse qui auraient bien aidé le Petit Poucet à retrouver son chemin

- 250gr de farine avec levure incorporée

- 3 cuillères à café de 4 épices

- 200gr de mélasse

- 100gr de beurre bien froid, coupé en cubes

- une pincée de sel

 

Mélangez la farine avec les épices. Ajoutez le beurre et la mélasse. Pétrissez jusqu'à ce que la pâte devienne une boule un peu collante. Filmez-la et mettez-la au réfrigérateur pendant au moins une demie heure.

Préchauffez le four à 170°C.

Coupez la pâte en 4 boules. Roulez chacune de ces boules en un long boudin d'environ 2cm de diamètre. Coupez ce boudin en morceaux de 2 cm de large et roulez-les sous votre paume de main en de belles boulettes bien lisses. Posez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé en appuyant un peu pour qu'elles aient une base stable.

Enfournez pour environ 12 minutes.

Laissez refroidir avant de croquer!

 

Pepernoten

 

Pepernoten