Il est un jour où tout bascule. Où votre monde change de sens. Où plus rien n'est comme avant. Vous basculez dans un monde de bisous baveux, de morve au nez, de cris pour un oui pour non, un monde où aller au cinéma devient une aventure digne de Koh Lanta, où chacune de vos répliques commence par "Mon fils" alors que vous étiez si spirituelle avant, où vous êtes obligée de vous extasier sur un vague collier de pâte qui heurte votre sensibilité artistique. Ce monde un peu à part, qui évolue sans cesse, c'est le monde de la maternité. J'imagine que pour les hommes, c'est un peu pareil, mais comme je n'en suis pas un, je vais continuer à parler maternité...

Vous commencez à me connaitre un peu et vous savez que les célébrations officielles ne sont pas ce que je préfère. Et c'est donc avec beaucoup de joie que j'ai cédé à l'instance de mon Chabichou qui voulait m'offrir mon cadeau dès la sortie de l'école, vendredi. Il avait l'air si joyeux. Ces yeux brillaient, il avait sa tête de lutin qui me ferait faire n'importe quoi. Et à cet instant-là, je me sentais bien, dans mes basquets de mère, dans le regard de mon fils. J'ai toujours su que ce serait lui qui me rendrait mère. J'ai eu beaucoup de mal à l'être à sa naissance, rien ne coulait de source pour moi, point d'instinct maternel auquel me raccrocher. Mais jour après jour, sourire après sourire, j'ai appris à connaitre ce petit être, à l'observer dans sa différence, à toucher du doigt l'amour qui nous lie toujours un peu plus, nourri de toutes nos petites histoires. Point de grande fête des mères, avec feu d'artifice et gros bouquet de fleur, mais mon bonheur se trouve dans un matin douceur où le petit d'homme se glisse dans notre lit pour finir sa nuit, que les premiers mots prononcés sont des mots d'amour et de tendresse, que son petit corps chaud frétille entre nous et que ce moment est un moment d'éternité, renouvelé chaque jour.

Alors, oui, j'aime ma mère, depuis toujours et pour toujours, mais aujourd'hui, je suis la mère, comme tous les jours depuis que mon monde a basculé.

Cinnamon Rolls

Cinnamon rolls, parce que la mère, c'est moi!

Une recette de Sprinkles bake, qui a repris une recette de sa mère... 

- 260gr de lait entier

- 120gr de sucre

- 240gr d'eau chaude (mais pas bouillante!)

- 750gr de farine

- 1,5 cuillère à café de sel

- 2 sachets de levure de boulanger déshydratée

- 2 oeufs

- 50gr de beurre doux fondu

 

Pour la garniture

- 200gr de sucre

- 100gr de beurre

- 3 grosses cuillères de cannelle en poudre (moi j'en ai mis plus, parce que j'adore ça!)

 

Pour le glaçage:

- 30gr de beurre

- 250gr de sucre glace

- 2 ou 3 cuillères à soupe de lait chaud

- 1/2 cuillère à café d'extrait de vanille

 

Faites fondre 60gr de sucre dans le lait chaud avec le sel. Moi, j'ai tout mis au micro-onde, en faisant attention à ne pas faire bouillir. Il faut juste que le sucre fonde. Laissez tiédir, vous devez pouvoir y tremper le doigt, sans problème.

Dissolvez la levure avec 1 cuillère à soupe de sucre dans l'eau chaude, dans le bol du robot. Mélangez bien et laissez s'activer pendant une dizaine de minutes. 

Avec la feuille, mélangez les oeufs dans l'eau et la levure. Ajoutez le lait sucré et continuez à mélanger.

Changez la feuille pour le crochet. Ajoutez la farine petit à petit et pétrissez. Quand la pâte devient élastique et commence à se détacher des parois du bol, ajoutez le beurre fondu. Attention aux éclaboussures, réduisez la vitesse du robot avant de verser le beurre. Continuez à pétrir jusqu'à ce que la pâte soit bien lisse et douce. Pendant au moins 5 minutes à vitesse moyenne. Il est possible que vous ayez à rajouter de la farine ou ne pas tout mettre. Alors ajoutez la farine en 2 fois, au moins!

Faites une boule de la pâte, recouvrez d'un linge propre et laissez pousser dans un endroit tiède, à l'abri des courants d'air pendant au moins une heure. Elle doit doubler de volume.

Dégazez votre pâte puis partagez-la en deux. Etalez le premier pâton sur une surface farinée en un grand rectangle d'environ 1cm d'épaisseur. 

Faites ramollir le beurre au micro onde et étalez sur toute la surface du rectangle. Saupoudrez largement du mélange sucre et cannelle. Roulez en un gros boudin et découpez de gros tronçons (environ 12 par pâton). Oui, je sais tout est gros, mais c'est à ce prix que vous aurez de bons gros cinnamon rolls, bien tendres!

Disposez dans un grand plat allant au four en les espaçant légèrement. 

Faites de même avec le deuxième pâton.

Laissez de nouveau pousser, pendant au moins 45 minutes, jusqu'à ce qu'ils aient bien gonflé et qu'ils se touchent.

Préchauffez le four à 180°C.

Enfournez pour une vingtaine de minutes mais en surveillant bien! Ca va très vite sur la fin, j'ai failli les avoir trop cuit, par inadvertance. Il faut qu'il soient à peine dorés pour être bien moelleux.

Mélangez le beurre fondu avec le sucre glace. Ajoutez l'extrait de vanille puis une cuillère à soupe de lait très chaud. Vous devez obtenir un glaçage très souple, qu'il est possible de faire couler. Ajoutez les autres cuillères à soupe de lait chaud si besoin.

Laissez refroidir avant de déguster.

 

Cinnamon Rolls

 

Cinnamon Rolls

 

Cinnamon Rolls