Quelle est votre prune préférée? Chacun a un petit faible pour l'une ou l'autre, plus sucrée, plus acide, plus jaune, plus grande, plus petite... Moi d'instinct, je vous aurais répondu la Reine-Claude. 

Parce que dans le verger de ma mère, elle était rare. Parce qu'elle est douce et sucrée. Parce qu'elle se mange en une bouchée. Mais aussi parce qu'elle craque un peu, qu'elle résiste un peu sous la dent pour finalement laisser couler son jus si doux. 

Mais si je réfléchis un peu, si je pense à une prune qui ne serait pas uniquement à croquer, je vous parlerais sans hésiter de la Quetsche. Elle a un goût qui ne me convient pas vraiment quand je la mange crue. Mais quand je la cuit, elle change de couleur, passe du verdâtre au violet des plus profonds, et son goût s'enrichit, flatte mon palais comme aucun autre. L'année dernière, j'avais fait ce semifreddo et j'avais découvert l'alliance formidable de la quetsche et du Marsala. J'avais donc très envie de recommencer, parce qu'un an après, lorsque je pensais à ce dessert, mes glandes salivaires se mettaient en action!

Voici donc la réinterprétation 2015 de cette alliance: le cheesecake cru! Facile à faire, il sera parfait sur une table de fête, ou pour un goûter très gourmand!

Cheesecake cru aux prunes rôties au Marsala

 

Cheesecake cru aux quetsches rôties au Marsala, la prune sublimée

Pour un petit moule à cheesecake de 16cm de diamètre

- 1 paquet de 200gr de spéculoos

- 60gr de beurre fondu

- 30cl de crème fraiche fluide (30% de matière grasse au moins)

- 300gr de Philadelphia

- 6 cuillères à soupe de Marsala

- 3 cuillères à soupe de sucre glace

- une quinzaine de quetsche

- 1 noix de beurre

- sucre

 

Pensez à mettre votre bol, le fouet et la crème fraiche au congélateur, pour pouvoir monter la chantilly facilement.

Sortez le philadelphia du frigo suffisamment longtemps pour qu'il soit à température ambiante.

Mettez les biscuits spéculoos dans le bol du mixer. Mixer jusqu'à obtenir une poudre. Ajoutez alors le beurre fondu. Mélangez bien. Vous devez obtenir une sorte de pâte.

Découpez un cercle de papier sulfurisé de la taille du fond de votre moule. Disposez-le puis utilisez un film rodhoïd pour cercler le bord de votre moule (le démoule sera facilité).

A l'aide du dos d'une cuillère à soupe, étalez bien la pâte au fond du moule et tassez. Laissez prendre au frais, au moins 1 heure.

Pendant ce temps, faites rôtir les prunes. Dans une poêle, faites fondre la noix de beurre. Ajoutez les quetsches, lavées, essuyées et coupées en quartiers. Faites rôtir jusqu'à ce qu'elles commencent à changer de couleur. Ajoutez alors 3 cuillères à soupe de Marsala et un peu de sucre pour obtenir une jolie caramélisation. Vous pouvez ajouter un peu d'eau et poursuivre la cuisson si vous souhaitez obtenir un peu plus de sauce. Débarrassez et laissez refroidir.

Travaillez le Philadelphia à la maryse pour obtenir un mélange très crémeux et homogène.

Montez la crème liquide en chantilly ferme. Incorporez les 3 cuillères à soupe de sucre glace puis, en tout dernier lieu les 3 cuillères à soupe de Marsala restantes. Incorporez délicatement cette chantilly à la crème de Philadelphia.

Sortez la base du cheesecake du réfrigérateur. Disposez la moitié des prunes rôties dessus. Recouvrez de crème et lissez bien le dessus. Remettez au frais, au moins pour une nuit.

Au moment de servir, recouvrez de prunes rôties et de sauce.

 

Cheesecake cru aux prunes rôties au Marsala

 

Cheesecake cru aux prunes rôties au Marsala

 

Cheesecake cru aux prunes rôties au Marsala