Le minestrone, c'est comme la soupe au pistou: c'est la soupe des repas dans le jardin, des grillons qui chantent leur complainte du soir, des rires dans la nuit. Mais plus que la Provence, c'est l'Italie qui frappe à la porte des souvenirs: le campari du papi au bar du coin avant de rentrer, les fleurs de courgettes farcies, les spaghetti alle vongole, les glaces sur des scooters au coin des rues...

Et je me suis rendue compte que toutes ces sensations étaient en grande partie produite par le céleri! Je le cuisine rarement, c'est peut-etre pour cela qu'il a autant de pouvoir de réminiscence...

P1040672

Minestrone, le céleri du souvenir


- 200gr de haricots secs que vous aurez préalablement fait cuire

- 2 pommes de terre

- 2 carottes

- 200gr de haricots verts

- 3 branches de céleri

- 2 courgettes

- 3 tomates

- 1 oignon

- Petites pâtes

 


Dans une cocotte faites revenir l'oignon finement émincé dans une cuillère à soupe d'huile d'olive.

Versez-y ensuite les légumes détaillés en petits cubes et faites revenir quelques minutes.

Couvrez d'eau, portez à ébullition puis baissez et laissez cuire jusqu'à ce que les légumes soient tendres.

Mixez la moitié de la soupe puis remettez dans la cocotte.

Versez les petites pâtes et laisser cuire jusqu'à ce qu'elles soient al dente.

Pour servir, vous pouvez proposer du parmesan rapé et/ou du pesto.

 

Plongez votre cuillère et souvenez vous des soirs d'été en Italie...